LUMIÈRE AURIQUE

Révélez votre Lumière intérieure


 
 
31/8/2016 Un loir sauvé par l'Énergie

 

UN LOIR SAUVÉ PAR L'ÉNERGIE

 
Un lérot sauvé par l`nergie  Un lérot sauvé par l`nergie

  
C’est un article un peu particulier que je vous offre aujourd'hui. Il s'agit d'une belle expérience survenue tout récemment dans ma vie et qui continue encore aujourd'hui. Une histoire que l'on aurait pu trouver dans un livre pour enfants...
 
Cette histoire commence un vendredi aux alentours de 23h, lorsque Gribouille, notre minette, a ramené à la maison un petit loir que j'ai d'abord cru mort jusqu'à ce que je m'aperçoive qu'il respirait encore mais avec beaucoup de difficulté et semblait ne plus pouvoir bouger. Je l'ai alors pris délicatement dans mes mains et ai découvert que Gribouille lui avait sévèrement ouvert la gorge. Intérieurement, je me disais que ce petit être ne passerait pas la nuit...
N'étant pas capable de mettre fin à ses jours (et quand bien même je l'aurais été, qui suis-je pour décider de la mort d'un être vivant ?), je l'ai alors aidé en utilisant les meilleurs outils dont je disposais : mes mains, l'Energie et l'assistance de quelques Guides spirituels.
J'ai donc commencé par recentrer son aura, puis refermé les fuites d'énergie et pendant un long moment que je ne saurais déterminer tant la notion de temps avait disparu, je lui ai transmis les énergies terrestres et célestes en demandant à ce que ce petit être reçoive tout ce dont il avait besoin, soit pour vite se rétablir, soit pour trouver rapidement le repos éternel. J'ai également invoqué mes Guides ainsi que les Esprit de la Nature afin qu'ils aident le loir et qu'ils m'accompagnent dans les bons gestes à son égard.
 
Je l'ai gardé dans mes mains pendant quelques heures, alternant soins énergétiques et petits câlins. Le temps défilait et quand la fatigue commençait à se faire sentir, je l'ai installé dans une petite corbeille sur un linge microfibre tout doux sous lequel j'avais disposé une petite orgonite en forme de cœur et quelques pierres : cristal de roche, quartz rose, angélite, chrysocolle quartz. Je l'ai monté au grenier et posé à un endroit où les chats n'iraient pas le trouver. 5h du matin, il est temps pour moi d'aller dormir...
 
A mon réveil, je suis aussitôt allée voir au grenier : incroyable ! Il était toujours en vie ! Je l'ai donc ramené à nouveau à la maison et conduis à ma salle de soin ou j'ai repris une série de soins énergétiques, toujours guidée par mon équipe de Lumière ;) J'ai bien entendu continué les soins "classiques" (par transfert d'énergie) et, en plus, utilisé aussi des cristaux et des diapasons. De plus, j'ai informé (par les mots) et énergisé (avec mes mains et des cristaux de roche) de l'eau que je lui fais boire.
J'ai fait cela plusieurs fois dans la journée et pour le plan physique, j'ai nettoyé sa plaie et appliqué ensuite un complexe aux huiles essentielles. Par ailleurs, j'essayais régulièrement de lui donner à boire, mais sans grand succès. J'humidifiais alors légèrement son petit corps pour le rafraîchir un peu (les températures actuelles grimpant au-dessus de 30°, il me fallait trouver un moyen de l'hydrater).
 
Je veillais à le déplacer toujours dans la corbeille car je n'osais pas trop le mobiliser, de peur de lui faire mal. Je l'ai laissé sur ma table de soin et ai disposé plusieurs orgonites autour de la corbeille. Il ne semblait pas y avoir d'amélioration ; le petit loir était toujours dans un état léthargique. Malgré tout, je gardais la Foi !
 
En fin de journée, lorsque je suis entrée dans la salle de soin, je l'ai découvert en dehors de la corbeille. Dans la mesure où je ne l'avais pas vu bouger à part pour se gratter, je me demandais où il avait trouvé la force et l'énergie d'en sortir. Quoiqu'il en soit, s'il était capable de sortir de sa corbeille, il me fallait lui trouver un autre endroit pour lui éviter une chute de la table de soin. Je l'ai donc installé dans un carton (ouvert !) au sol avec une petite couverture polaire.
24 heures qu'il était là, semblant agoniser... Allait-il encore passer cette nuit ?
 
Et bien oui ! Le dimanche matin, il était toujours là ! J'ai continué les soins mais diminué leurs durées et leurs fréquences. A un moment, j'ai été guidée vers sa nuque et lui ai fait un soin avec simplement 2 doigts dirigés vers ces cervicales. Tout en se faisant, j'ai demandé et visualisé que tout se remette en place. Lors de mes passages suivants, je le trouvais dans d'autres positions ou à d'autres endroits du carton mais la plupart de temps, toujours allongé. Je l'ai vu quelques fois, essayer de se déplacer mais son corps semblait ne plus répondre aux ordres du cerveau. Quand il voulait avancer, il tombait sur le côté ou roulait sur le dos... Je l'aidais parfois à se relever mais pas systématiquement, et ce afin de l'aider à conserver son autonomie.
 
Une partie de moi s'inquiétait sérieusement de l'état de ce petit bonhomme mais l'autre partie - mon Essence profonde - gardait la Foi et savait que de toute façon, tout ce qui survient est toujours juste pour l'Univers. Je m'accrochais à cette partie de moi afin d'aider le loir de la manière la plus positive qui soit et ce pour son plus grand bien. Toutefois, je décidais que s'il n'y avait pas d'amélioration le lendemain, je l'amènerai chez le vétérinaire pour voir ce qu'il en était.
 
Le lundi matin, j'ai eu la bonne surprise de le découvrir caché dans le plaid plié que j'avais posé contre le carton pour le cas où il sortirait (afin qu'il ne se blesse pas). Lorsque j'ai approché ma main, il s'est cramponné à elle et est venu se blottir au cœur de ma paume, comme s'il avait reconnu les "outils" qui lui avait envoyé de l'énergie.
Ce matin-là, pour la première fois, il a accepté le petit morceau de fruit que je lui ai donné et l'a même mangé avec appétit. Par contre, il ne pouvait pas tenir sur ces pattes arrière tout en tenant le morceau de fruit entre ces pattes avant. A chaque fois, il basculait sur le côté puis roulait en arrière. Je l'ai donc remis dans le carton et lui ai fait un "support" avec ma main. Ainsi, il se calait entre mes doigts et pouvait manger tranquillement son morceau de fruit, puis un deuxième, puis un troisième... !!! Ce fût pour moi un moment inoubliable ! Le petit être jusque là agonisant reprenait vie sous mes yeux... tel le phénix qui renaît de ses cendres ! Un instant merveilleux et ô combien magique !
L'après-midi, j'ai réaménagé son carton en glissant sous le plaid différents objets pour qu'il puisse se caler entre deux et ainsi ne plus tourner en rond en essayant de se déplacer ou de se relever.
 
Mardi, 4ème jour, le petit ange a encore fait des progrès incroyables ! Ses déplacements ne sont pas encore vraiment coordonnés et il chute encore assez souvent. Mais je n'ai presque plus besoin de le tenir lorsqu'il mange ; il utilise à merveille les supports installés pour se caler et manger en position assise (et oui, comme nous !). Il a un excellent appétit et arrive à boire tout seul !
 
Mercredi, il déborde d'énergie ! Il se déplace presque normalement et tombe de moins en moins. J'ai agrandi et réaménagé son espace pour qu'il puisse poursuivre au mieux sa rééducation. Je ne pratique presque plus de soin sur lui mais lui fais toujours boire son eau énergisée et ai laissé quelques pierres et orgonites dans son carton.
Dès qu'il aura retrouvé toutes ses capacités, je pourrai lui rendre sa liberté.

Le jeudi soir, lorsque je suis entrée dans la salle, le petit bout se baladait dans la pièce en courant à toute vitesse. Je l'observais avec beaucoup de Joie et émerveillée par la rapidité avec laquelle il avait retrouvé son énergie, lui qui, 6 jours plus tôt avait vu la mort de si près... Il courait un peu "bizarrement", le corps penché vers l'avant et les fesses en l'air mais il courait !! Et à vive allure ! Lorsque j'approchais ma main de lui, il semblait apeuré - alors que dans son carton, il me laissait toujours l'approcher - et faisait de grands bonds. Je me suis accroupie et il s'est mis à me tourner autour, tantôt m'approchant, tantôt s'éloignant de moi. Comme si une partie de lui me reconnaissait et une autre était effrayée par moi. Je lui parlais calmement, lui tendant la main, il s'est approché de moi et a commencé à grimper sur mon pantalon. Quelle victoire ! En revanche, il n'arrivait toujours pas à grimper dans son carton dont la hauteur devait faire moins de 10 cm. Je décidais donc de le garder encore quelques jours avant de lui rendre sa liberté car tant qu'il ne pouvait pas grimper partout, il rester une proie facile !
 
Vendredi, alors qu'il était en train de manger (il n'utilise presque plus de support pour se caler), j'ai approché ma main pour le caresser et il est monté sur mon bras et s'est baladé dans mon cou pour ensuite redescendre sur mon autre bras qu'il ne voulait plus lâcher. Il s'agrippait fortement et lorsque je le prenais avec l'autre main pour le remettre dans son carton, il s'agrippait ensuite à celle-ci et ainsi de suite d'une main à l'autre ! J'ai eu beaucoup de peine à m'en défaire... Hihi !! Malgré ces quelques escalades de mon corps, il ne semblait pas encore grimper sur les murs ou les meubles.
 
Samedi matin, il me sembla que certaines choses avaient un peu bougé sur mon étagère. Aurait-il réussi à grimper ? Je n'en étais pas sûre. J'attends de voir un peu... Le soir, nous entrons dans la pièce avec mon compagnon et un couple d'amis venus passer le week-end à la maison. Le petit loir, s'est baladé dans toutes les mains et a même grimpé au sommet de ma tête ! Je me suis alors dis qu'il allait être prêt à retrouver sa liberté et je décidais de le descendre à la cave le lendemain matin mais avec le carton pour permettre une transition en douceur.
 
Le lendemain matin, dimanche, je ne trouve pas le loir dans son carton. Je cherche un peu dans les coins de la pièce mais sans succès. J'y retourne à nouveau quelques fois dans la journée mais toujours rien... Deux solutions : soit il s'est enfui par la fenêtre, soit il s'est caché derrière mes livres.  En fin de journée, avant de passer l'aspirateur, j'ai sorti tous mes livres et tout ce qui aurait pu lui servir de cachette pour être sûre qu'il était bien parti... Plus de doute, mon petit pensionnaire s'était fait la belle !
 
J'étais heureuse qu'il ait pu s'enfuir car s'il avait pu grimper jusqu'à la fenêtre, c’est qu'il était prêt à retrouver la vie sauvage. D'un autre côté, je ne vous cache pas que j'étais un peu déçue de ne pas avoir pu lui dire au revoir. Mais c’est qu'il devait en être ainsi... C'était peut-être sa façon à lui de me dire au revoir en me montant sur la tête la veille au soir... Quoiqu'il en soit, le fait qu'il soit parti justement le jour où j'avais prévu de lui rendre sa liberté m'a confortée dans l'idée que je l'avais gardé juste le temps nécessaire.
  

Je souhaitais partager cette petite histoire avec vous pour vous montrer que même dans les moments où tout semble perdu, il suffit parfois simplement de garder la Foi et de transmettre les belles énergies que nous avons à notre disposition pour que des miracles surviennent. L'essentiel étant bien entendu de faire les choses dans l'Amour véritable - c'est-à-dire dans le détachement le plus total et dans le plus grand respect de l'être que l'on aide et de nous-même. En agissant ainsi, on ne peut jamais faire d'erreur. Cela ne veut pas dire pour autant que l'on peut sauver tous les êtres vivants à chaque instant car, rappelons le, nous ne pouvons pas aller à l'encontre de ce qui doit être fait. Toutefois, même si nous pensons qu'il est trop tard pour sauver un être, il n'est jamais trop tard pour lui apporter un peu d'Amour et de Lumière.
 
 

 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Mes Amis les Arbres
Lettre à Canna
Les Messages de la Vie
Nettoyage et Purification énergétiques
Les Mantras


• Catégories liées :
energie
spiritualite
vibration
animaux
guerison


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
  Aurélie Lumeau
Praticienne holistique

Sophrologie holistique
Aurathérapie, Harmonisation et 
Soins énergétiques
Harmonisation sonore, Réflexologie thaï et Amma Assis
Siret 531 531 911 000 34
20 Grand'Rue
68380 Breitenbach
Tél : 06 01 36 56 41
contact@lumiereaurique.com 
 
  Signataire de la Charte "Accompagner par l'éthique"